fbpx

Comprendre les cycles du sommeil

Publié le 20 Août, 2021
Cerveau en cours de rechargement

Nous passons 1/3 de notre vie à dormir.

Contrairement à ce qu’on peut penser, notre sommeil n’est pas continu. Nous nous réveillons entre chaque cycle, même si nous n’en conservons aucun souvenir au réveil.

Chaque personne a ses propres cycles de sommeil et ces derniers évoluent tout au long de notre vie.

Chaque nuit, le sommeil se décompose en 4 à 6 cycles en moyenne. Ceux-ci s’enchainent sans que vous n’en ayez conscience.

Chaque cycle de sommeil dure environ 90 minutes et se compose de 3 phases principales qui se succèdent:

  • le sommeil lent léger
  • puis, le sommeil lent profond,
  • et enfin, le sommeil paradoxal.

Les différents cycles ne sont pas les mêmes durant la totalité de notre sommeil.

En effet, durant la première moitié de nuit (jusque 3-4h du matin environ), il y a plus de sommeil lent profond (qui est le plus récupérateur pour l’organisme) que de sommeil paradoxal. Dans la seconde moitié de notre nuit, c’est l’inverse, il y a plus de sommeil paradoxal (propice aux rêves) et de sommeil léger que de sommeil lent profond.

Nos cycles évoluent également avec l’âge.

Pour en savoir plus sur l’évolution du sommeil avec l’âge, je vous conseille de lire l’article intitulé « Comment l’âge influe-t-il sur le sommeil ? » du Centre de Médecine du Sommeil.

Le sommeil lent léger

Il se compose de 2 stades.

1er stade:

C’est le stade de l’endormissement.

Les yeux sont fermés et la respiration se fait plus lente.

Le tonus musculaire diminue (les muscles se détendent) entrainant chez certaines personnes, une impression de chute.

La personne est entre l’éveil et le sommeil, elle somnole.

Le moindre bruit nous réveille alors.

Ce stade dure 10 minutes environ.

Pour passer au 2ème stade, il faut donc prendre des précautions pour ne pas rater l’endormissement . Plongez la pièce dans l’obscurité et éloignez votre téléphone portable (il est d’ailleurs recommandé de le mettre en mode avion au moment du coucher).

2ème stade:

La personne dort.

Ce stade dure en moyenne 20 minutes et aboutit au sommeil profond

Durant ce stade, de nombreuses personnes ont l’impression de « ne pas avoir dormi du tout »!

Le sommeil lent profond

C’est le sommeil le plus réparateur pour l’organisme.

La personne dort profondément et est difficile à réveiller.

Le corps est immobile, la respiration et le coeur ont un rythme régulier.

Le tonus musculaire est diminué mais encore présent.

C’est durant cette phase que certaines personnes sont somnanbules, peuvent présenter des terreurs nocturnes ou même uriner dans leur lit.

Si vous êtes réveillés durant le sommeil profond, vous vous sentirez désorientés et mettrez quelques minutes à revenir à la réalité.

Cette phase dure en moyenne 1h-1h30 et conduit au sommeil paradoxal.

Le sommeil paradoxal

Il est également appelé REM (Rapid Eye Movements » ) car il s’accompagne de mouvements oculaires.

C’est à ce stade que surviennent les rêves les plus intenses et dont on peut se souvenir au réveil.

Ce sommeil est paradoxal (d’où son nom) car le corps est totalement immobile, relâché, comme paralysé, il n’y a pas de tonus musculaire. Cependant, le cerveau, lui, est en action (comme au moment du réveil ou du début de l’endormissement) et la respiration ainsi que le rythme cardiaque peuvent s’accélérer en fonction des rêves que l’on fait.

C’est durant cette phase que se consolident les apprentissages moteurs de la journée.

Cette phase dure environ 15 min.

Une fois nos cycles de sommeil terminés, nous nous réveillons suite à une phase de sommeil paradoxal.

Pour qu’un sommeil soit réparateur, il faut que les cycles se succèdent de façon harmonieuse (Sommeil lent léger, puis sommeil lent profond, enfin, sommeil paradoxal), avec un sommeil lent profond plus important en début de nuit et un sommeil paradoxal plus important en fin de nuit.

L’heure de coucher est donc primordiale et a un impact sur les cycles du sommeil (le sommeil profond étant plus difficile à trouver à partir du milieu de la nuit).

Quand les cycles ne sont pas harmonieux, on parle de trouble du sommeil.

Spécialisée dans les troubles du sommeil, je me tiens à votre disposition pour tout entretien.

Mettre des couches quand on fait pipi au lit est-ce la seule solution?

Si mon enfant fait pipi au lit, dois-je lui mettre une couche? Existe-il des alternatives pour protéger le lit? Faut il le réveiller si on...

Comment sortir de la phobie scolaire?

Le départ à l'école est devenu impossible? Pleurs, angoisse, maux de ventre sont monnaie courante au moment du départ de la maison pour aller à...

Le fonctionnement du stress

Que se passe-t-il dans votre corps, lorsque vous êtes stressé ? Je vous propose aujourd'hui une explication simple pour comprendre le fonctionnement...

Comment en finir avec l’insomnie

Votre insomnie a des répercutions dans votre vie quotidienne? Elle est devenue source d'angoisse? Vous vous demandez comment vous en sortir ?...

Deux livres coups de coeur pour lâcher prise

Après avoir proposé des livres pour enfants sur le thème de l'énurésie, je vous propose aujourd'hui deux livres coups de coeur sur le thème du...

Livres pour les enfants sur le thème du pipi au lit

Aujourd'hui, je souhaite partager avec vous quatre livres sur le thème souvent délicat à aborder du pipi au lit. Ils vous donneront des pistes pour...

Confinement et retour du pipi au lit

Votre enfant était propre avant les confinements et depuis, il fait de nouveau pipi au lit? Vous êtes inquiet et ne savez pas comment réagir? Le...

Phobie scolaire, comment retrouver le chemin de l’école ?

Vous avez du déscolariser votre enfant car il souffre de phobie scolaire ? Voici des pistes pour l'aider à retourner sereinement vers une scolarité...

Pipi au lit : des solutions grâce à la sophrologie !

Votre enfant fait pipi au lit et vous cherchez des solutions naturelles pour venir à bout de ce problème ? Pensez à la sophrologie ! La sophrologie...

Peur de l’école : comment en venir à bout ?

Voici quelques signes qui doivent vous alerter sur le fait que votre enfant développe une peur de l'école : Le départ à l'école est de plus en plus...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This